RMC Crime
Crimes internationaux

Mort de Shinzo Abe: qu'est-ce que la secte Moon, évoquée par le suspect pour justifier son geste?

L’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe aurait été tué par un homme qui voulait se venger de la secte Moon. Retour sur cette organisation qui a des milliers d’adeptes au Japon.

L'enquête avance après la mort de l'ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe, tué par balle vendredi lors d’un rassemblement électoral dans la ville de Nara. Rapidement, un homme a été arrêté par les forces de l’ordre japonaises. Dès les premiers interrogatoires, Tetsuya Yamagami, âgé de 41 ans, a reconnu avoir eu l’intention de tuer le politicien parce qu’il pensait qu’il avait un lien avec la "secte Moon".

En effet, l’homme en voulait à cette organisation aux dérives sectaires. Et pour cause, sa mère était membre du groupe, appelée aussi l’Église de l’Unification, depuis 1998. Selon les médias nippons, elle aurait versé des dons importants à l'organisation, mettant sa famille en grande difficulté financière.

Le véritable "Messie"

La secte Moon a été fondée par Sun Myung Moon, un fils d’agriculteurs né en Corée du Nord. Il affirmait avoir eu une vision de Jésus-Christ à l’âge de 15 ans, faisant de lui le véritable "Messie". Il aurait alors reçu un message divin lui demandant de poursuivre sa mission pour que l’humanité entière atteigne un stade de pureté “sans péché”, résume L’Express. Selon lui, il était le seul à pouvoir réellement comprendre et révéler les secrets de la Bible.

C’est en 1954, à Séoul, que Sun Myung Moon décide de créer sa propre église qu’il nommera l’Eglise de l’Unification. Pendant la Guerre Froide, il revendique sa position anti-communiste pour toucher la population de Corée de Sud. Durant plusieurs années, le fondateur de la secte cotoie des politiciens pour étendre son influence dans le monde entier: il entretient par exemples des liens avec le FN en France ou soutient Richard Nixon aux États-Unis.

Petit à petit, l’homme construit un empire autour de son culte. Sun Myung Moon fonde notamment plusieurs entreprises dans le secteur des médias, comme le journal Washington Times, mais aussi dans les arts, l’éducation, la santé, l’automobile et l’alimentaire.

Il arrive ainsià implanter son Eglise dans le monde entier, faisant de lui un milliardaire. En 1965, il se lance dans sa première tournée mondiale pour rencontrer ses fidèles, avant de poser ses valises aux États-Unis en 1970. Mais au début des années 1980, il passe une année en prison après avoir été condamné pour évasion fiscale.

Des milliers d’adeptes dans le monde

Parmi les rites organisés par la secte Moon, il y a les mariages collectifs de masse. En effet, l’Eglise de l’Unification organise régulièrement des cérémonies où des milliers de couples se rassemblent pour se faire marier par le fondateur en personne.

Environ 2.500 couples membres de la secte Moon ont échangé samedi des voeux de mariage dans un stade de Gapyeong, à 75 km de Séoul, où ils ont été bénis par le fondateur de la secte de l'Eglise de l'unification, le révérend Sun Myung Moon, 92 ans. /Photo
Environ 2.500 couples membres de la secte Moon ont échangé samedi des voeux de mariage dans un stade de Gapyeong, à 75 km de Séoul, où ils ont été bénis par le fondateur de la secte de l'Eglise de l'unification, le révérend Sun Myung Moon, 92 ans. /Photo © -

Si au début de ce mouvement, l’organisation revendiquait trois millions d’adeptes dans le monde, il semblerait que le chiffre soit largement exagéré. Implantée au Japon, la secte est aussi très présente aux États-Unis où elle se fait désormais appeler “Fédération des familles pour la paix et l’unification mondiales”.

Sun Myung Moon aujourd’hui décédé, c’est sa femme, Hak Ja Han Moon, qui a repris la direction du mouvement aux dérives sectaires. Leur fils, Hyung Jin Moon est présenté comme étant son successeur. Il est désormais censé continuer à mener sa mission divine.

Alix Mancel