RMC Crime
Cold Cases

Affaire Sylviane Kaas: le mari fortuné et libertin comme principal suspect

André Kaas quitte sa prison

André Kaas quitte sa prison - AFP

En 1992, Sylviane Kaas est retrouvée morte dans sa chambre. Son mari a occupé pendant plusieurs années la place du principal suspect. Aujourd’hui innocenté, ce meurtre reste impuni.

La journée au cinéma vire au cauchemar pour la famille Kaas. Le dimanche 5 avril 1992, Sylviane Kaas, mère de famille, est retrouvée morte à son domicile alors que le reste de la famille vient de rentrer d’une sortie familiale au cinéma. Pour son mari, André Kaas, et ses quatre enfants, c’est le choc.

Non élucidé: Sylviane Kaas

Non élucidé: Sylviane Kaas

VOIR

Si au départ, les enquêteurs pensent à un cambriolage qui a mal tourné, ils vont rapidement changer de fusil d’épaule. Le personnage d’André Kaas intrigue beaucoup les gendarmes. Riche promoteur immobilier, il vit une vie démesurée sur tous les points. Villa de 700 mètres carrés avec terrain de foot et piste de karting, objets de valeurs inestimables et relations sexuelles libertines et débridées.

D’après leurs investigations, le couple avait des problèmes financiers et l’homme aurait commandité le meurtre de sa femme en faisant appel à des tueurs à gages. Ce qui étonne également les gendarmes, c’est qu’André Kaas n’a pas l’attitude d’un veuf éploré. Il continue de vivre son train de vie habituel, tout en ayant touché l’argent de l’assurance-vie après le décès de Sylviane.

Une de ses maîtresses, Brigitte, va rapidement prendre la place de la mère de famille et élire domicile dans la maison familiale. Son rôle est de s’occuper des quatre enfants qui viennent de perdre leur mère alors que trois d'entre eux sont encore mineurs.

Libéré sans motif

Face au comportement sulfureux et désinvolte d’André Kaas, l’homme est arrêté et placé en garde à vue. Si au départ, il pensait qu’il serait rapidement libéré au vu du peu d’éléments que détenaient les enquêteurs contre lui, il va finalement rester trois ans en prison.

Il devra attendre 1996 pour être libéré sans qu’aucune explication ne lui soit donnée. Pendant huit ans, André Kaas sera libre mais pas innocenté, ce qui l’empêche de reprendre sa vie en main. Quant aux enfants, ils n’ont pas été pris en main par l’assistance publique, et ont dû vendre la villa de leurs parents pour réussir à vivre.

C’est finalement en 2004 qu’André Kaas sera innocenté pour le meurtre de sa femme Sylviane, sans que personne d’autre ne soit inquiété. 30 ans plus tard, personne n’aura été puni pour la mort de la mère de famille, sauf ses enfants qui ont dû faire leur deuil sans leur père et sans repère.

Alix Mancel