RMC Crime
Affaires françaises

"La disparue de l'hôpital d'Avignon": son ex-compagnon reste en détention provisoire

Après la disparition en avril 2019 de Marie-Pascale Sidolle, son ex-compagnon est maintenu en détention provisoire

Après la disparition en avril 2019 de Marie-Pascale Sidolle, son ex-compagnon est maintenu en détention provisoire - BORIS HORVAT / AFP

Vendredi 22 juillet, la justice a décidé de maintenir la détention de l'ex-compagnon de Marie-Pascale Sidolle. Disparue le 14 avril 2019, il est le principal suspect dans cette affaire.

Ce vendredi 22 juillet, la justice a décidé de maintenir la détention l'ex-compagnon, et principal suspect dans l'affaire, de "la disparue de l'hôpital d'Avignon".

L'homme avait été placé en garde à vue, puis mis en examen le 8 juillet dernier pour l'enlèvement, la séquestration et le meurtre de Marie-Pascale Sidolle en avril 2019. Cet ancien manutentionnaire continue de clamer son innocence, depuis la prison de Pontet, à Avignon, rapporte Midi Libre.

Un soulagement pour la fille du couple

Selon l'avocat du détenu, le quinquagénaire vivrait très mal sa détention: "Il est soucieux de voir éclater la vérité sur la mort de Marie-Pascale Sidolle." Son conseil indique déposer une requête en nullité devant la chambre de l'instruction, contre la mise en examen de cet homme: "En l'absence d'indices graves ou concordants dans le dossier susceptibles de démontrer, de près ou de loin, son implication dans la mort de son ancienne compagne", rapporte le quotidien régional.

L'objectif de son avocat est de voir passer son client du statut de mis en examen à celui de témoin assisté, cela lui permettrait d'échapper à la détention provisoire. Du côté de la fille du couple, cette décision est satisfaisante: "Je suis soulagée que sa demande ait été rejetée. Je sais que ce n'est qu'une première étape. Je suis néanmoins plus apaisée pour les jours à venir en attendant la suite et surtout le procès", explique-t-on.

Lemesle Marine