RMC Crime
Affaires françaises

Un surveillant condamné pour avoir envoyé des messages sexuels à des élèves

Une salle de classe vide dans une école (photo d'illustration)

Une salle de classe vide dans une école (photo d'illustration) - Mychèle Daniau/AFP

L'homme a écopé de deux ans de prison, dont six mois ferme, à l'issue de son procès mardi à Saint-Brieuc dans les Côtes-d'Armor.

Le prévenu a été condamné en son absence. Mardi, le surveillant d'un établissement scolaire dans le secteur de Lannion, dans les Côtes-d'Armor, a écopé de deux ans de prison dont six mois ferme pour avoir envoyé des messages à caractère sexuel à des élèves, rapporte le parquet auprès de RMC Crime, confirmant une information de Ouest-France.

C'est en 2019 que l'Education nationale envoie un signalement concernant cet individu aujourd'hui âgé de 27 ans. Plusieurs adolescents ont rapporté auprès de professeurs que l'homme leur parle de manière régulière via le réseau social Snapchat.

Si les premiers messages semblent banals, s'ensuivent des allusions à caractère sexuel ainsi que des clichés et vidéos du surveillant dénudé. Il demande à ses jeunes interlocuteurs de faire de même en lui envoyant des photos d'eux.

Trois victimes reconnues

Après ce signalement, le parquet de Saint-Brieuc ouvre une enquête et de nombreux jeunes scolarisés dans l'établissement en question ainsi que dans deux clubs de football où l'homme enseignait sont entendus. Les enquêteurs finissent par déterminer que les faits sont caractérisés pour trois adolescents.

Lors de son procès mardi, ni eux, ni le prévenu n'étaient présents. Cependant, ce dernier avait reconnu les faits lors de son placement en garde à vue, déclarant obéir à des pulsions qu'il regrettait immédiatement, selon nos confrères.

En plus de sa condamnation à une peine de prison, l'individu n'a plus le droit d'exercer au contact de mineurs et va être inscrit au fichier des délinquants sexuels, le Fijais.

Elisa Fernandez