RMC Crime
Faites entrer l accusé

Faites entrer l’accusé: “La barbe bleue de l’Essonne”, où l'homme qui voulait tuer des femmes pour arnaquer les assurances

Ce dimanche 24 juillet, l’émission Faites entrer l’accusé revient sur l’affaire “La barbe bleue de l’Essonne”. Un homme fait contracter des assurances décès à des femmes et tente de les tuer juste après.

En 2010, Julie Derouette se présente à la brigade pour expliquer que quelqu’un est rentré dans son domicile. Cette femme de 26 ans et mère de deux petites filles découvre en rentrant chez elle que tous ses vêtements sont par terre, mais rien n’a été volé. Elle fait alors le rapprochement avec son ex petit ami, Jamel Leulmi, de qui elle s’est séparée six mois plus tôt à la suite d’un accident.

Elle raconte aux enquêteurs qu’en décembre 2009, l’homme a tenté de la tuer. Elle veut donc porter plainte contre lui pour “tentative de meurtre”. C'est l'histoire racontée ce dimanche, sur RMC Story, à partir de 21h, dans Faites entrer l'accusé.

FAITES ENTRER L'ACCUSE: LA BARBE BLEUE DE L'ESSONNE

FAITES ENTRER L'ACCUSE: LA BARBE BLEUE DE L'ESSONNE

VOIR

Le 20 décembre 2009, Julie Derouette s’envole pour Marrakech, au Maroc afin de rejoindre son nouvel amoureux, parti la veille. Mais en arrivant à l’aéroport, l’homme n’est pas là. Et c’est seulement vers 23 heures qu'il réapparaît et la demande en mariage. Pour la jeune femme, c’est une agréable surprise. Ils prennent ensuite leur voiture respective pour rejoindre la frontière algérienne, car l’homme veut la présenter à ses grands-parents. Au bout d’un moment, elle finit par perdre sa trace. Elle sent alors qu’une voiture essaye de la percuter par l’arrière. Son véhicule fait des tonneaux et atterrit dans le fossé. Elle sent quelqu’un la maintenir et lui assener des coups de poing au niveau de sa nuque.

Le lendemain, elle se réveille à l’hôpital de Marrakech et Jamel est à son chevet. Il pleure à gros sanglots. Elle ne comprend pas ce qu’elle fait là et l’homme lui explique qu’ils faisaient du ski quand elle est tombée. Pour Julie, cette version ne tient pas, car elle déteste le ski. Sa nuque est brisée à deux endroits et la moelle épinière est touchée. Elle doit donc se faire opérer en urgence et son pronostic vital est engagé. De son côté, Jamel disparaît.

“Ca recommence”

En racontant les faits à la police, elle finit par faire le rapprochement entre son accident et l’intrusion à son domicile. Pour elle, Jamel Leulmi est venu récupérer des contrats d’assurance décès. Quelques jours avant son départ au Maroc, Jamel lui en a fait signer quatre. En temps que seul bénéficiaire, il pourrait toucher une prime s'élevant à huit millions d'euros si elle meurt accidentellement.

Ce jour-là, dans les locaux de la gendarmerie, des agents de la section de recherches de Paris sont présents et entendent le nom de Jamel Leulmi dans la déposition de Julie. Pour eux, ça fait tilt. L’un des enquêteurs dit: “Ah, ça recommence”. Et pour cause:

“En janvier 2007, son épouse a été victime d’un accident de la circulation routière et est décédée lors de cet accident. Et il a touché de l’argent des assurances décès d’un montant d’1.2 million d’euros” explique l’adjudant-chef Marie-Pierre Evrard.

L’homme a épousé Kathlyn Vasseur, âgée de 26 ans, cinq mois après leur rencontre.

La justice ouvre donc une information pour assassinat sur Kathlyn et tentative d’assassinat pour Julie. Face à tous les éléments avancés contre lui, l’accusé est renvoyé devant une cour d’assises pour assassinat sur Kathlyn Vasseur et tentative d’assassinat et escroquerie sur Julie Derouette. Son procès s’ouvre le 28 avril 2014, devant les assises d’Evry. Contre toute attente, un comité de soutien débarque avec des banderoles à son effigie. Et pour se défendre, Jamel Leulmi a fait appel aux services du ténor du barreau, Eric Dupond-Moretti, pour plaider l'acquittement.

A l’issue de l’audience, il est finalement condamné à 30 ans de réclusion criminelle assortie d’une période de sûreté de douze ans. Jamel Leulmi fait appel de cette décision, et un an après, la sanction est encore plus lourde. Il est condamné à 30 ans de réclusion criminelle assortie d’une peine de sûreté de 18 ans. Alors, il se pourvoit en cassation, mais celle-ci est rejetée.

Retrouvez l'épisode La barbe bleue de l'Essonne de Faites entrer l'accusé en replay sur notre plateforme RMC BFM Play.

Alix Mancel