RMC Crime
Films et séries criminels

Adolescents et criminels: le fils d'un riche homme d'affaires tue toute sa famille

La maison où Alexi a tué son père et le reste de sa famille, à Louveciennes (image d'illustration)

La maison où Alexi a tué son père et le reste de sa famille, à Louveciennes (image d'illustration) - Google Street View

Chaque année, plusieurs milliers de mineurs sont condamnés par la justice, parfois pour des crimes violents. L’émission Adolescents et criminels revient sur certaines de ces affaires, à voir sur RMC Story.

Cette affaire est connue comme étant "la tuerie de Louveciennes". Mais derrière ce nom, se cache un drame familial. Dans la nuit du 26 au 27 février 1995, vers 3 heures du matin, les policiers de la ville de région parisienne, reçoivent un appel leur demandant de venir en urgence. Au bout du fil, une voix fluette leur dit: "ils ont tué tout le monde chez moi".

Adolescents et criminels: Alexi, 16 ans, tue son père et le reste de sa famille pour l'avoir humilié

Adolescents et criminels: Alexi, 16 ans, tue son père et le reste de sa famille pour l'avoir humilié

VOIR LE DOCUMENTAIRE

En arrivant sur place, les policiers tombent sur un adolescent en état de choc qui se présente comme étant "Alexi", un jeune homme d'origine russe de 16 ans. S'il est conduit à l'abri dans le camion des pompiers, les agents pénètrent dans la maison. Et leur première réaction est la stupeur.

"Les murs étaient imbibés de sang", affirme Stéphane Bouchet, ancien journaliste du Parisien.

Mais les découvertes ne s'arrêtent pas là puisqu'en progressant dans la demeure, les policiers tombent sur six cadavres. Tous semblent avoir été tués par balle.

Une scène de crime insensée

Parmi les victimes se trouvent le père d'Alexi, sa belle-mère, les parents de sa belle-mère et un couple d'amis qui était de passage. Et contre toute attente, en poussant une porte, les policiers retrouvent une petite fille vivante cachée sous les couvertures de son lit. Il s'agit de Nathalie, la petite sœur d'Alexi.

Les policiers de la brigade scientifique arrivent sur place pour relever les indices sur place. Ils découvrent que la maison est remplie d'armes, notamment une kalachnikov.

"On s'étonne de voir une arme de guerre donc elle est difficile à manier si on n'a pas d'expérience", confie George Moréas, journaliste pour Le Monde.

C'est un détail qui va interroger un des agents sur place. En fouillant l'étage, il découvre un morceau de montre en métal. Il va alors chercher dans toute la maison à quelle montre il appartient. Ne trouvant pas l'objet en question, il va alors demander au seul survivant s'il ne portait pas une montre.

"Il sort la montre de sa poche avec le bracelet cassé. L'attache correspond à sa montre", raconte Jules Couppey, policier de l'identité judiciaire et expert en balistique présent le jour des faits.

Alexi commence alors à intéresser les enquêteurs et est embarqué direction les bureaux de la brigade criminelle.

"Je comprends son geste"

Placé en garde à vue, Alexi craque rapidement et avoue être l'auteur de cette tuerie. Il explique que son père lui faisait vivre un enfer.

"Son mobile, c'est qu'il était victime de violences physiques et morales qui étaient devenues intolérables", explique Florent Chevolleau, réalisateur de l'émission Faites entrer l'accusé.

Habitué au train de vie luxueux que lui offre son père, un riche homme d'affaires russe qui a fait fortune dans le commerce du bois, Alexi n'a pas supporté qu'il lui retire certains privilèges. Dès ses 15 ans, l'adolescent avait le droit à son propre appartement et à 1.500 euros d'argent de poche. Mais en raison de ses mauvais résultats scolaires, son père a décidé de lui retirer ses privilèges.

"Son père lui a enlevé la clé de son studio, sa carte bleue, son passeport et lui interdit de voir sa petite copine", confie Florent Chevolleau. Mais surtout, il va subir des humiliations quotidiennes de la part de son père.

Alexi n'a d'autre choix que de revenir vivre au domicile de son père et sa belle-mère où il va quasiment être séquestré et subir les coups de son père. "Je pense qu'il était à bout. A la limite, je comprends son geste, il arrive un moment où on pète les plombs", souffle le policier de l'identité judiciaire.

De nouveau devant la justice

Le procès d'Alexi s'est ouvert devant la cour d'assises pour mineurs de Versailles, le 4 mars 1998. L'avocat général requiert entre 18 et 20 ans de réclusion criminelle. Contre toute attente, il sera condamné à seulement huit ans de prison. Alexi bénéficie d'une liberté conditionnelle le 8 juillet 2000 grâce aux remises de peine.

Mais dernièrement, Alexi a refait parler de lui. En 2022, il a intenté un procès à un joueur de football professionnel russe pour extorsion de fonds. Aujourd'hui, il est devenu agent immobilier et l'affaire concerne l'achat d'une villa à Saint Tropez. Son passé criminel est alors abordé lors de l'audience, car il aurait déclaré à un intermédiaire impliqué dans cette affaire qu'il connaissait bien les prisons françaises. Il a finalement été débouté.

Retrouvez l'épisode consacré à Alexi dans l'émission Adolescents et criminels de ce soir, sur RMC Story puis en replay sur la plateforme RMC BFM Play.

Alix Mancel