RMC Crime
Films et séries criminels

L’histoire vraie derrière… “Amityville”

La maison d'Amityville (image d'illustration)

La maison d'Amityville (image d'illustration) - Seulatr/ Wikimédia

Amityville est une série de onze films dont le personnage principal n’est autre qu’une maison hantée située dans l’Etat de New York, aux Etats-Unis.

ALERTE SPOILER: Si vous n’avez pas vu le film Amityville, l’article ci-dessous dévoile des éléments importants de l’intrigue.

Une maison au cœur d’un fait divers. Amityville est une série de films dont le premier volet a été réalisé par Stuart Rosenberg, sorti en salle en 1979. Intitulé Amityville: la maison du diable, ce long-métrage revient sur des faits étranges survenus dans cette maison dite “hantée”.

A sa sortie au cinéma, ce film connaît un véritable engouement de la part du public qui découvre un univers frissonnant basé sur une histoire vraie.

Affiche du film Amityville: la maison du diable
Affiche du film Amityville: la maison du diable © Allociné

L’intrigue de ce premier film se déroule dans la banlieue de New York, dans le quartier aisé d’Amityville, en 1974. Le 13 novembre de cette année-là, un homme tue toute sa famille dans sa grande maison familiale. Jugé pour ce multiple meurtre, il explique avoir été possédé et qu’une voix l’aurait poussé à tuer ses proches. Si cette affaire pouvait s’arrêter là, il n’en est rien. La maison est mise en vente et quelques mois plus tard, une famille décide de l’acheter. Rapidement, des phénomènes étranges vont se jouer entre les murs de cette demeure. Cela va pousser ses résidents à fuir la maison de toute urgence, après avoir passé seulement 28 jours dedans.

Un sextuple meurtre

Si cette histoire peut sembler tout droit sortie de l’imaginaire, elle a pourtant bel et bien existé. En 1965, la famille DeFeo décide de s’installer dans une grande maison bourgeoise située dans le quartier d’Amityville. Cette famille est composée des parents, Ronald et Louise, et de leurs cinq enfants: Ronald Jr, 23 ans, Dawn, 18 ans, Allison, treize ans, Mark, douze ans et John, neuf ans. Tout se passe pour le mieux jusque dans la nuit du 12 au 13 novembre 1974.

La famille DeFeo de la maison d'Amityville
La famille DeFeo de la maison d'Amityville © Mango1630/ Wikimédia

Cette nuit-là, vers 3h15 du matin, l’aîné de la fratrie tue tous les membres de sa famille. Le lendemain, la police découvre les six corps des membres de la famille DeFeo gisant dans leurs lits. D’après les premières constatations, ils auraient été tués par balle. Au début, Ronald Jr nie être l’auteur de ce terrible massacre. Il explique aux enquêteurs qu’il a quitté son domicile pour se rendre sur son lieu de travail dans la nuit. C’est en rentrant chez lui qu’il aurait ensuite découvert l’horreur de cette tuerie. Mais rapidement, les policiers vont se rendre compte que sa version ne colle pas. Il finit donc par avouer avoir tué toute sa famille.

Pour justifier son acte, Ronald Jr explique avoir entendu des voix dans sa tête qui l’aurait poussé à commettre ces meurtres. Lors de son procès en septembre 1975, il plaide donc la folie pour être jugé irresponsable de ses actes. Il sera finalement condamné à six peines de 25 ans de prison.

Les mystères d’Amityville

Derrière ce fait divers effroyable, se cache tout de même quelques mystères. Notamment le fait qu’aucun voisin n’ait entendu les coups de feu qui ont permis de tuer les six membres de cette famille. Par la suite, la maison d’Amityville a été vendue et les nouveaux propriétaires vont perpétuer l’image sombre de cette demeure.

Le 18 décembre 1975, Georges et Kathleen Lutz achètent la maison et racontent être témoins de phénomènes paranormaux. Avec leurs trois enfants, ils expliquent avoir entendu des voix à plusieurs reprises. Et seulement un mois après leur emménagement, ils décident de fuir cette maison qui les effraie.

Pendant plusieurs semaines, leur histoire fera la une des journaux. Par la suite, la famille Lutz écrira le livre The Amityville Horror avec l’écrivain Jay Anson pour raconter les événements étranges qu’ils auraient vécus au sein de la maison d’Amityville.

Alix Mancel