RMC Crime
Films et séries criminels

L’histoire vraie derrière… le film "Esther"

Isabelle Fuhrman dans le rôle d'Esther

Isabelle Fuhrman dans le rôle d'Esther - AFP

Esther est un film réalisé par Jaume Collet-Serra, sorti le 30 décembre 2009 au cinéma. Derrière l’histoire de cette adulte cachée dans un corps d’enfant, se cache une réalité encore plus glaçante.

Si vous n’avez pas vu le film Esther, l’article ci-dessous dévoile des éléments importants de l’intrigue.

Esther est un film d’horreur américain réalisé par Jaume Collet-Serra, sorti en salle à la fin de l’année 2009. Ce long-métrage raconte l’histoire d’un couple qui vient de perdre son enfant et qui souhaite adopter. En se rendant dans un orphelinat près de chez eux, le couple a un coup de cœur pour une fillette de neuf ans, prénommée Esther. Celle-ci semble plus spéciale que les autres. Mais une fois arrivée au domicile de sa nouvelle famille, les choses ne vont pas se passer comme prévu.

La mère commence à observer des attitudes étranges de la part d’Esther mais personne, à part elle, ne le remarque. Jusqu’au jour où la petite fille montre un nouveau visage beaucoup moins angélique. En s’intéressant à son passé, la mère de famille découvre que l’ancien orphelinat où était placée Esther est en réalité un hôpital psychiatrique estonien et qu’elle n’a pas neuf ans mais… 33.

Une femme aux multiples identités

Cette histoire incroyable tire son origine d’une histoire vraie: celle de l’affaire Kurim. En 2007, un homme capte des images des caméras de surveillance de ses voisins. Dessus, il voit deux garçons négligés dans une maison de Kurim, en République Tchèque. Victimes de maltraitances, les autorités décident de les retirer de la garde de leur mère, Klára Mauerová. Avec eux, les autorités récupèrent Anna, une jeune fille de treize ans.

Les policiers placent ensuite les trois enfants dans un foyer, mais Anna s’enfuit rapidement de l’établissement. Une enquête révèle plusieurs détails troublants. Elle n'est pas la fille de Klara. Elle n’a pas 13 ans, mais 33 ans. Et elle ne s’appelle pas Anna mais Barbora Škrlová.

La jeune femme se présente ensuite à l’ambassade tchèque au Danemark, avant de disparaître à nouveau. Ce n’est que plusieurs mois plus tard qu’elle est retrouvée en Norvège, se faisant passer cette fois-ci pour un petit garçon prénommé Adam. La jeune femme s’était tondu le crâne et avait aplati sa poitrine, trompant ainsi pendant quatre mois ses professeurs et les services sociaux.

Barbora Škrlová sous l'identité d'Adam, un garçon
Barbora Škrlová sous l'identité d'Adam, un garçon © AFP

La jeune femme est finalement arrêtée en Norvège le 5 janvier 2008 et extradée vers la République tchèque. Accusée de "cruauté envers une personne vivant sous le même toit", elle est jugée le 9 avril 2009 et condamnée à cinq ans de réclusion criminelle. Barbora est finalement libérée sous condition le 8 février 2012.

Le mobile toujours flou

Cette affaire judiciaire n’a jamais révélé tous ses secrets. Plusieurs pistes sont évoquées pour expliquer ce qu’il se passait dans la maison de Kurim, notamment l'action d'une secte religieuse ou d'une organisation pédopornographique. Mais rien n’a permis de comprendre qui était réellement Barbora Škrlová, ni pourquoi elle a changé plusieurs fois d’identité. Certaines théories affirment qu’elle ferait partie d'une secte nommée "mouvement du Graal" qui pousserait ses adeptes à changer d’identité, mais rien n’a permis de le confirmer.

L'affaire a en tout cas inspiré un deuxième volet du film Esther, qui vient de sortir le 17 août dernier au cinéma.

Isabelle Fuhrman dans le rôle d'Esther
Isabelle Fuhrman dans le rôle d'Esther © AFP

Ce nouvel opus met à nouveau en scène Isabelle Fuhrman dans le rôle de la fillette diabolique. Celle-ci s'enfuit une nouvelle fois d’un hôpital psychiatrique pour se faire passer pour la fille disparue d’un couple.

Alix Mancel