RMC Crime
Faites entrer l accusé

"Jonathann Daval, la trahison du gendre idéal”: le nouvel épisode du podcast de Faites entrer l’accusé

Jonathann Daval pendant la marche blanche pour Alexia

Jonathann Daval pendant la marche blanche pour Alexia - AFP

Retrouvez ce lundi 19 septembre, un nouvel épisode du podcast de l’émission Faites entrer l’accusé. Cette semaine, Dominique Rizet revient sur l’affaire Jonathann Daval.

Cet homme a attendri la France entière pendant plusieurs semaines. Le 28 octobre 2017, à Gray, dans l’Est de la France, un homme se rend à la gendarmerie pour signaler la disparition de sa femme, partie faire un footing ce matin-là. Il s’agit de Jonathann Daval. Des recherches sont immédiatement entreprises, car la disparition d’une joggeuse alerte les gendarmes.

“Très rapidement, nous sommes inquiets parce qu’on ne la retrouve pas”, explique le procureur de la République de Haute-Saône, Emmanuel Dupic. Dès le premier jour après la disparition de la jeune femme, Alexia Daval, son mari est observé de très près par les enquêteurs. “Nous avons tout de suite des soupçons, donc je demande une audition qui va être extrêmement longue”, ajoute le procureur.

Lors de cet interrogatoire, Jonathann Daval révèle des difficultés dans son couple, notamment la difficulté qu’ils rencontraient à avoir un enfant. “Il nous fait part de ses problèmes d’érection. On comprend très vite qu’il y a un malaise dans le couple par rapport à ça”, raconte l’adjudant-chef Franck Paredes de la section de recherches de Besançon. “Il nous dit que souvent, elle le brutalisait, l’insultait”. Les enquêteurs remarquent également des traces de violences sur les bras de Jonathann, ce qui commence à les interroger.

Les gendarmes enquêtent discrètement sur le meurtre d'Alexia Daval.
Les gendarmes enquêtent discrètement sur le meurtre d'Alexia Daval. © AFP

“Le veuf éploré en grand chagrin”

Ce n’est que 48 heures après la disparition d’Alexia que les gendarmes découvrent son corps dans les bois. “On s’aperçoit que le corps est partiellement brûlé. On reconnaît bien une femme blonde recouverte d’un drap blanc”, explique l’adjudant-chef Paredes. Les techniciens en identification criminelle relèvent une trace de pneu près de la scène de crime. Pendant ce temps, le procureur de la République annonce la terrible nouvelle à la famille d’Alexia Daval. Pour eux, c’est le choc, et en particulier pour son mari Jonathann.

“J’ai en face de moi une personne qui sanglote, le veuf éploré en grand chagrin”, explique Emmanuel Dupic.

Désormais, l’homme devient le suspect numéro un. Les enquêteurs relèvent de nombreuses incohérences dans son récit notamment concernant la soirée qui précède la disparition de la jeune femme. Il explique qu’il est rentré avec Alexia vers minuit après avoir dîné chez ses parents, et n’est plus sorti après. Pourtant, le témoignage de son voisin vient contredire ses déclarations. Il dit avoir entendu le bruit d’une plaque métallique située à la sortie du garage des Daval vers 1h26 du matin. L’homme entend cette plaque à chaque fois qu’une voiture sort ou rentre de leur domicile. Cette information vient confirmer les doutes des enquêteurs.

La maison où ont vécu Jonathann Daval et Alexia Fouillot avant la mort de la jeune femme, à Gray-la-Ville, en Haute-Saône, le 29 janvier 2018
La maison où ont vécu Jonathann Daval et Alexia Fouillot avant la mort de la jeune femme, à Gray-la-Ville, en Haute-Saône, le 29 janvier 2018 © Sébastien BOZON - AFP

Le patron de Jonathann va également faire une importante révélation. “Le patron, quand il a su la disparition d’Alexia Daval, a voulu interroger ce traqueur et ça a permis d’avoir un élément. Il y a eu un mouvement à 1h26, ce qui correspond à la plaque qu’a entendu le voisin”, explique Franck Paredes.

Le chat lui fait avouer l’indicible

Une marche blanche est organisée en l’honneur d’Alexia et ce jour-là, son mari se montre très meurtri par le chagrin. “Isabelle et Jean-Pierre Fouillot vont s’employer à rester le plus digne possible, à ne jamais craquer. Celui qui craque en revanche, c’est Jonathann Daval”, raconte Matthias Tesson, journaliste pour BFMTV. Peu de temps après, les résultats d’analyses de la trace de pneu retrouvé près du corps d’Alexia viennent confirmer qu’il s’agit du véhicule utilitaire de son mari.

“Là, on se dit, c’est bingo, il n’y a plus de doute, on a tous les éléments qui permettent de laisser penser que le mari est impliqué dans les faits”, relate Franck Paredes de la section de recherches de Besançon.
Jonathann Daval, entouré des parents d'Alexia
Jonathann Daval, entouré des parents d'Alexia © AFP

Le 29 janvier 2018, Jonathann Daval est placé en garde à vue. Pour la famille d’Alexia qui le soutient depuis le début, c’est un nouveau coup de massue. Face à ses incohérences, l’homme continue malgré tout de nier les faits qui lui sont reprochés. Après des heures d’interrogatoires, il finit par fondre en larmes et avoue. “Il va nous dire qu’il regrette ce qu’il s’est passé, que c’est lui qui l’a fait”, raconte le lieutenant-colonel Yves Raguin de la section de recherches de Besançon.

Pourtant, trois mois plus tard, Jonathann revient sur ses déclarations et accuse sa belle-famille de meurtre. Pour la mère d’Alexia, c’en est trop. Elle demande une confrontation avec son gendre pour mettre fin à ses mensonges. Le 7 décembre 2018, a lieu ce moment tant attendu. Isabelle Fouillot utilise une photo d’Alexia et de leur chat Happy. “Je me suis dis, si ça peut lui remémorer des souvenirs, je me disais que le chat, il ne l’avait pas oublié, qu’il se souciait encore du chat. Ça représentait un lien affectif à tous les deux”. Cette photo va secouer Jonathann qui s’effondre et avoue être l’auteur du meurtre d’Alexia. Contre toute attente, Isabelle prend Jonathann dans les bras et le remercie d’avoir dit la vérité.

“Pardon, pardon”

En juin 2019, le juge d’instruction organise une reconstitution pour comprendre comment s'est déroulée la nuit où Jonathann a tué Alexia. Il raconte la violente dispute qui a éclaté entre eux, les coups qu’il lui a donnés avant de la saisir par le cou et de l’étrangler pendant quatre à cinq minutes.

“C’est très long, s’il avait eu la volonté d’arrêter, il en avait la possibilité, mais il voulait vraiment la tuer”, explique Isabelle Fouillot.

Ils se rendent ensuite dans le bois où a été retrouvé le corps d’Alexia pour continuer la reconstitution. Jonathann montre comment il a fait pour déplacer son corps et le brûler.

Le procès de Jonathann Daval s’ouvre finalement le 16 novembre 2020 devant les assises de la Haute-Saône, à Vésoul. La préméditation est au cœur de ce procès, car des traces d'anxiolytiques ont été retrouvées dans le corps d’Alexia Daval alors qu’elle essayait de tomber enceinte. L’audience est finalement interrompue, car Jonathann Daval fait un malaise au moment d’évoquer sa vie sexuelle. Avant que le jury ne délibère, il décide de s’adresser à la famille d’Alexia. Il met la main sur son cœur et dit “Pardon, pardon". Il sera condamné à 25 ans de prison sans peine de sûreté.

Retrouvez le podcast Faites entrer l'accusé sur toutes les plateformes, ainsi que sur notre site. Un nouvel épisode est disponible chaque lundi.

Alix Mancel